Entre médiator et jeu au doigts

entre-mediator-et-jeu-au-doigts

Pas facile, surtout au début, de contrôler correctement la main, gauche pour les gauchers et droite pour les droitiers, qui sert à faire sonner les notes ou les accords que nous nous escrimons à plaquer avec l’autre mimine « délicatement » posée sur le manche, délicatement entre guillemets car au début, je ne suis pas certains que nous soyons vraiment délicats ^^.
La main, qui sert d’accompagnement, à exécuter des rythmiques et divers effets, sans laquelle, le jeu à la guitare serait pour le moins, très compliqué. Je ne dis pas impossible, ayant vu encore récemment une vidéo, d’un homme, n’ayant plus de bras droit et faisant quand même chanté son instrument, utilisant du coup une technique de tapping pour faire sortir ses notes.

En effet, si un Piano est muni de marteaux, qui se font une joie de percuter les cordes associées aux notes que nous voulons produire, il en est tout autrement avec un instrument comme la guitare. La main qui accompagne, doit faire justement ce travail, pour que nous entendions ce que nous voulons jouer.

DSCN2583 (Copier)

 

 

Pour faire ce travail, deux solutions principales s’offrent à nous. Le jeu au doigts (Picking) et (ou) au médiator (Plectre pour ceux qui préfèrent!!). Les deux sont intéressants et procurent une sensation de jeu et une sonorité différentes. Le premier (le jeu au doigts), surtout utilisé en musique Classique, Brésilienne, Gipsy etc… se retrouve la plupart du temps associé à des instruments Acoustiques, tels les Guitares Classique (photo 1) et Folks (Acoustique, photo 2), le médiator étant plus proche des instruments électriques(photo 3).

 

  • Alhambra (Copier)
  • 14815 (Copier)
  • lag-arkane-500- (Copier)

 

 

Rien dans la réalité, surtout à notre époque, n’empêche de faire autrement et nous pouvons très bien, jouer du médiator sur une guitare Classique et s’accompagner avec les doigts sur une guitare électrique. Notre ami Mark Knopfler ne me contredira pas je pense!

Ce qui est important, et surtout le sujet de mon article, c’est de travailler les deux!! 

En effet, pour ceux qui font de la Guitare Classique, la question, ne se pose pas trop étant donné, que l’on joue de toute façon en priorité avec les doigts, il est vrai aussi que sur une Classique, les cordes étant plus « tendre », « molle » (cela dépend aussi de la tension mais quand même), le jeu au Plectre n’est pas forcément étudié. Nous pouvons le faire bien sûr, personne n’a dit que nous ne pouvions pas, heureusement!!
Sur une Folk, nous sommes un peu dans un entre deux, vu que l’on peut prendre plaisir à jouer aux doigts mais aussi au médiator.
Sur une Guitare électrique, nous allons évidemment être tenté de jouer au médiator même si au début, nous avons tendance à pratiquer avec le pouce ou l’index  de peur, de faire trop de bruit (lorsque celle ci est amplifiée) ou simplement, trouvant cette manière plus aisée.

Toujours est il que je vous conseil vivement de travailler les deux techniques, délaisser le jeu au doigts (ou Picking) au profit du Plectre est dommage, il est important et très profitable d’être le plus polyvalent possible dès le début de son apprentissage car peu importe le style que vous privilégié, à moins de ne vouloir faire que du gros son à base de « power-cord » toute votre vie, vous risquez d’être assez rapidement limité dans votre jeu. Beaucoup de morceaux ont des passages avec des arpèges en son clair, en Blues, Rock, nous trouvons souvent des titres ou le médiator joue sur les basses pendant que les doigts jouent aussi sur les cordes aigues, sans parler de tous les morceaux contenant une introduction en Picking, avant que le thème principal ne se dévoile, comme dans « Anastasia » de Slash par exemple ou tout le début ce joue avec un son plutôt Folk et en Picking, nous voyons souvent des reprises d’ailleurs ou l’intro est zappé car le but est surtout de montrer que l’on est un guitare zéro et donc les interprètes passent direct sur la partie qui va bien…
Peu importe, chacun fait ce qu’il veut mais bon, il y a fort à parier que dans le lot, pas mal ne sont même pas capable de la jouer cette introduction ^^

Utiliser les deux techniques donc, vous faites surtout du gros Rock ou du Métal et vous vous dites que le jeu au doigts n’est pas intéressant pour vous ou, l’inverse, vous jouez surtout en Picking et ne voulez pas entendre parler de médiator, ce bout de plastique (ou autre) qui ne fait pas partie de votre main (pourtant vous utilisez un onglet peut être ^^), vous avez surement raison mais si un jour vous changez de style de musique, que vous êtes confronté à un passage qui nécessite l’utilisation d’une autre manière de jouer, que vous voulez proposer vos services à d’autres musiciens pour un album ou autre vous risquez fort d’être prit au dépourvu et de ne pas pouvoir faire le « job » sur le moment.
Pire si vous composez un morceau, vous avez une super idée mais pas la technique nécessaire sur le moment pour exécuter le passage qui va bien…

Peut être vous demandez vous l’intérêt d’un tel article. Si tel est le cas, j’ai pensé écrire sur ce sujet car je suis souvent confronté dans mes cours à cette situation, en général je donne des morceaux diversifiés et je m’aperçois que les personnes voulant faire surtout du Rock travail plus leur médiator et les morceaux correspondants puis, un jour ou l’autre, me dise ou je leur propose:
-« J’aimerais bien jouer « Stairway to heaven » (de Led Zeppelin) ou « La Grange » (de ZZtop).
« –Nous pourrions nous faire un p’tit Led Zep ou ZZtop pour changer…

Ce sont des exemples parmi tant d’autres mais typique de ce que je vois. Là, les difficultés commencent car les gens n’ayant, la plupart du temps, pas travaillé les petites œuvres que je leur ai donné ou exécuter des petits exercices pour se délier les doigts de la main qui accompagne, se retrouvent bloquées, sachant que les exemples que j’ai donné, sont difficilement exécutables q’au médiator si nous respectons la partition et le feeling du morceau sachant, que certains passages nécessitent de jouer des accords sur deux ou trois cordes différentes mais avec des cordes qui ne sonnent pas entre les deux.
D’autres morceaux comme « La grange » nécessitent de jouer avec le médiat et les doigts pour bien sonner.

A contrario, des personnes jouant le plus souvent en Picking sur des titres comme « Dust in The Wind » de Kansas ou des pièces de musique Classique, Bossa Nova etc… peuvent avoir envie de jouer un peu de Rock et du coup se retrouvent ennuyer pour faire péter correctement un bon Nirvana ou autres!!

Alors pensez à travailler plusieurs méthodes d’accompagnement. Il est vrai que quelqu’un qui joue en Picking sera moins pénalisé car nous pouvons tout faire avec nos petits doigts, mais les sons sont restitués différemment suivant la façon de faire, surtout, au niveau de l’attaque. De même, une rythmique jouée avec le pouce ou les doigts ne sonnera jamais pareil avec un médiator, l’attaque étant beaucoup plus franche et « sèche »cf: pour jouer des cocottes, de bons accords bien velus ou en solo.

Convaincu!?

J’espère, car il ne s’agit pas de devenir virtuose dans toutes les techniques, une vie ne suffisant déjà pas pour faire le tour d’une seule (non non ne vous découragez pas!) mais plus nous avons de cordes à notre guitare, mieux c’est, enfin, à notre arc, bien que les guitares montent jusqu’à 9 cordes en électrique et 10 en classique, ouf… çà commence à faire beaucoup! D’être polyvalent donc et ne peut pas être pris au dépourvu, le jour ou nous voulons faire autre chose ou tout simplement, si nous avons besoin d’une manière différente de jouer pour exécuter un morceau.

Il va de soi que tout ceci s’adresse plus aux personnes jouant du médiator. Celles ci délaissant plus souvent le reste, les autres, comme je le dis plus haut, pouvant plus facilement contourner la chose. Il est vrai aussi que nous pouvons très bien commencer notre apprentissage en voulant faire du Blues, Rock ou autre et avec le temps et l’expérience se mettre à des musiques totalement différentes, il serait dommage de tout reprendre à zéro n’ayant pas les outils pour…
Il en va de même pour les personnes faisant des musiques plus classique et sentent en leur tréfonds, un irrésistible désir de faire rugir le Rock’n Roll qui sommeil en eux!

Bon courage dans votre quête, en espérant vous avoir donné envie de toucher un peu plus de polyvalence. Sachant que si vous êtes patient et que vous vous entraînez régulièrement, en organisant votre cession de manière à jouer des morceaux comportant des techniques différentes, vous vous ferez d’autant plus plaisir!!!.

Bonne journée!

NB: L’image principale de l’article (en haut)  provient de RIKI le Plectrier, créateur de superbes médiators et visible à cette adresse: http://riki-le-plectrier.net/fr/

About The Author

Musicien, Compositeur et Professeur de musique en Guitare et Harmonie, je profite de ce site pour partager ma passion. Loin des gros sites généralistes, je propose ici un contenu plus personnel autour de cet Art de vivre qui chaque jour me permet d'en découvrir un peu plus sur ce monde et sur moi même.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu de Maths au passage ^^ * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.