L’Ecole ATLA fête ses 20 ans d’existence!

En 1994 s’ouvrait dans une petite rue du 18em arrondissement de Paris, une nouvelle école de musique, dans un esprit musique actuelle, conviviale et loin de la philosophie des conservatoires environnants. Je me souviens encore y avoir fait un tour, habitant Rue Damrémont et cherchant à approfondir mes connaissances musicales. Il est vrai que ce genre de structure étaient pour le moins nouvelles à l’époque et correspondait bien à ma philosophie personnelle; Ayant tâté du conservatoire en Piano pendant pas mal d’années pour savoir que je n’étais pas fait pour ce genre d’endroit, beaucoup trop strict et endoctrinant à mon goût, ou, peut être est-ce moi qui ai toujours eu un souci avec une certaine forme de discipline ^^ sûrement d’ailleurs.

Toujours est-il que le monde évolue et là, le concept d’une école mélant liberté d’expressions, profs d’un univers de musiciens et jeunes d’esprits (d’âge aussi hein!! pour certains), rend une ambiance tout de suite plus « Rock’n Roll » ce qui n’empêche pas un travail profond et de qualité. Tous les ingrédients pour passer de bons moments et apprendre dans le respect de son intégrité, ce qui, pour moi, est la base de tout enseignement, estimant que l’on est là (en tant que prof.) pour faire ressortir de l’élève sa propre nature musicale et non, d’en faire, un musicien, suivant une charte bien défini sans forcément respecter son essence. 

Je ne me suis pas inscrit dans ces années là car même si alléchante, l’école à un prix (justifié, école privé oblige…)et je ne pouvais malheureusement pas . Ayant déménagé en 1997 suite à la naissance de ma fille, l’affaire était close. Et puis, en 2005, pleins de questions ce sont posés, à savoir si je continuais la musique, ou pas, ayant perdu beaucoup de contacts après ce déménagement et une vie « nouvelle » ce qui m’a ammenné à faire un bilan de compétence pour savoir qu’il vaut mieux continuer ce que l’on sait faire le mieux que de repartir dans un truc qui reste un métier passion (comme ils disent) et ou tu n’y connais pas grand chose (la PAO dans mon cas). Pas faux.

J’ai donc en 2005 décidé de reprendre des cours de zics et ai repensé à cette école qui entre temps avait déménagée ses locos plus bas vers Pigalle, je m’y suis inscrit en cursus professionnel ayant réussi le test d’entrée et trouvé des aides pour financer le projet.  Guitare Jazz, Blues, Accoustique et les options qui vont bien: le travail de l’Oreille, l’Harmonie, Le Rythme, la MAO, formation de groupes aussi etc… tout pleins de matières qui vous font baigner dans le jus musicale durant une année scolaire, avec les examens qui vont de paire! L’ATLA est effectivement une école très complète aux niveaux des cours. 

Les profs y sont très accessibles aussi, nous discutons ensemble, nous échangeons les numéros de tél. nous mangeons ou (et) buvons un coup à l’occasion dans l’enceinte de l’établissement ou à l’extérieur, une vrai complicité peut s’instaurer!! 

On profite aussi des caractères de chacun, le côté bien trempé mais toujours sympathique de Mauro Serri (Blues), la gentillesse d’ Eric Gombard (Accoustique,Polistyle), de bonnes rigolades avec Serge Merlaud (Jazz) mais pas que…, la Simplicité mais l’efficacité du Maître Pierre Cullaz (Sacré caractère aussi!!) la Générosité de Franck Magloire (Blues), le côté « spatial » de Sébastian Derek, passionné et maître inconstesté en Harmonie, en Guitare aussi! Jean Baptiste Boussari dont les cours sont toujours parsemés de bonne humeur. Vous l’aurez compris, 10 ans après mes premiers pas dans cette structure, je fourmille encore de souvenirs, faut dire que suite à des problèmes de santé et autre, mon parcours fût pour le moins chaotique et j’y ai passé 4 ans à la finale. Merci aussi à Jean-Christophe Hoarau directeur de l’école avec qui j’ai eu plus d’une discussion et qui m’a toujours soutenu et bien conseillé ainsi que tous les autres.

Merci donc à cette école d’exister et surtout d’avoir existée pour moi à un âge ou l’avenir ne se trouvait pas être devant moi quand je me retournais, elle m’a permis d’envisager, l’essentiel dans ce monde de la musique et de continuer à en vivre. Elle a remplit ma tête en apportant des réponses aux questions que je me posais et de ne pas continuer à stagner bêtement… Et surtout, elle m’a permis de prendre en main mon destin musicale car quoi qu’il arrive aujourd’hui, je ne serais jamais une star ayant un caractère de merde vu que je ne me plierais pas aux conventions de misérables businessmen douteux et heureusement mais  je sais une chose, je suis musicien.

Bon Anniversaire à toi et vous tous pour le travail effectué et un grand bravo à Noëlle Tatich pour avoir fondé cette école.

NB: Ne pouvant copier le lien de l’histoire de l’ATLA (bizarre d’ailleurs) je me permets un copier coller du début du texte que vous pouvez trouver sur le site de l’ATLA :PAR ICI

 

« En 1994, Noëlle Tatich crée la SARL « l’école ATLA » – au cœur du quartier mythique de la musique à Paris… Pigalle ! – sur l’idée d’une transmission de professionnels de la musique à futurs professionnels.

« L’école » est née à l’initiative d’ATLA, association autour de la guitare fondée en 1993 par deux artistes compositeurs interprètes : Antoine Tatich et Luiz de Aquino.

Avant de se positionner polystyles, polyinstruments en musiques actuelles, ce sont des musiciens amoureux de leur instrument et de toutes ses potentialités qui inventent une pédagogie multi-facettes, autant enseignement qu’atelier, autant didactique que projet artistique, autant pointue sur les musiques que large sur la connaissance et la compréhension du secteur, avec comme ligne de cœur la recherche de développement de l’artiste et sa meilleure intégration dans le métier.

Du sur-mesure en grande série avec tout le professionnalisme et la démarche d’entreprise humaine et sociale développée par Mailléthique, la maison-mère.

Fondé il y a 25 ans par Noëlle Tatich, ce centre de ressources et d’actions en management des ressources humaines avait pour objet l’accompagnement du changement dans les grandes organisations du secteur public (EDF, France Telecom, SNCF).

En 2002, un déménagement, une transformation en Société Coopérative d’Intérêt Collectif et l’entière incorporation des ressources humaines et méthodologiques de Mailléthique entièrement dédiées à la mutation d’ATLA, valorisent son coeur de métier et lui donnent un rôle de développement social autant pour ses acteurs (professeurs, élèves, équipe-service et partenaires) que dans son environnement (professionnels et institutionnels du secteur)…. »

Bonne journée et restez connecté!

 

 

About The Author

Musicien, Compositeur et Professeur de musique en Guitare et Harmonie, je profite de ce site pour partager ma passion. Loin des gros sites généralistes, je propose ici un contenu plus personnel autour de cet Art de vivre qui chaque jour me permet d'en découvrir un peu plus sur ce monde et sur moi même.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu de Maths au passage ^^ * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.